Les équipes de recherche

UMR 1166 - Maladies Cardiovasculaires et Métaboliques

Dirigée par le Pr Stéphane HATEM

Créée en 2014, cette unité mixte de recherche est entièrement dévolue à la recherche sur les maladies cardiovasculaires et métaboliques autour de quatre axes principaux : athérothrombose et maladies coronariennes, génomique des cardiomyopathies et de l’insuffisance cardiaque, fibrillation atriale et arythmies cardiaques, lipides et maladies vasculaires athérosclérotiques.

En savoir plus

L’UMR est animée par 5 équipes :

Équipe 1 - Génomique et Physiopathologie des Maladies du Myocarde

Dirigée par le Pr Philippe CHARRON

Les cardiomyopathies et les canalopathies constituent les principales maladies cardiaques héréditaires et sont les causes principales de mort subite et d’insuffisance cardiaque chez les sujets jeunes. Malgré l’amélioration de la prise en charge de ces maladies, de nouvelles connaissances sur les causes génétiques et la physiopathologie sous-jacente sont nécessaires pour identifier de nouvelles cibles ou stratégies thérapeutiques et mieux prévenir les complications dévastatrices de ces maladies.

De plus, des avancées récentes ont conduit à une nouvelle compréhension de l’interaction complexe entre l’architecture génétique (variants rares et fréquents) et des facteurs environnementaux (comme le sport, la myocardite). Ces nouvelles connaissances et ce nouveau paradigme ont des conséquences importantes pour la compréhension globale de la physiologie des cellules cardiaques ainsi que pour la physiopathologie de maladies complexes telles que l’insuffisance cardiaque et l’arythmie.

En savoir plus

Équipe 2 - Athérothrombose et Pharmacologie Appliquée

Dirigée par le Pr Jean-Philippe COLLET

Étude des maladies cardiovasculaires principalement liées à l’athérothrombose depuis les stratégies thérapeutiques jusqu’à l’éducation préventive.

Expertises en épidémiologie cardiovasculaire, essais cliniques randomisés.

En savoir plus

Équipe 3 - Plasticité Moléculaire et Cellulaire dans les Maladies Cardiovasculaires

Dirigée par Dr Sophie NADAUD et le Dr Elise BALSE

Les maladies cardiovasculaires, telles que la fibrillation auriculaire, l’insuffisance cardiaque ou l’hypertension artérielle, sont les principales causes de mortalité mondiale dans les pays modernes et leur morbidité et leur prévalence va continuer à croître dans les prochaines années avec le vieillissement de la population. En France, elles ont entraîné plus d’un million d’hospitalisations en 2016.

L’hypertension pulmonaire est un trouble cardiovasculaire rare et limitant le pronostic vital, caractérisé par un remodelage occlusif de la vascularisation pulmonaire distale qui conduit finalement à une insuffisance cardiaque droite. Les maladies cardiovasculaires sont souvent des maladies complexes qui partagent des mécanismes physiopathologiques. Notre équipe s’intéresse au décryptage des acteurs moléculaires et cellulaires participant aux processus de remodelage qui conduisent à ces pathologies. Ces altérations sont associées à des réarrangements complexes au niveau tissulaire et cellulaire et nous étudions les moteurs de la plasticité moléculaire et cellulaire qui caractérisent le remodelage cardiovasculaire au cours de la fibrillation auriculaire, de l’insuffisance cardiaque, de la sénescence et de l’hypertension pulmonaire.

En savoir plus

Équipe 4 - Métabolisme Lipidique Cellulaire et Systémique dans les Maladies Cardiométaboliques

Dirigée par le Dr Wilfried Le GOFF

Les maladies cardiovasculaires (MCV) restent la première cause de mortalité à travers le monde notamment en raison de la prévalence croissante de l’obésité et des désordres métaboliques associés, tels que l’insulino-résistance, les maladies du foie gras non alcoolique et le diabète de type 2. Ces désordres métaboliques sont associés à une altération du métabolisme lipidique au niveau cellulaire et systémique. Ainsi, les dyslipidémies, caractérisées par une altération des concentrations circulantes de lipoprotéines et de lipides sont une composante majeure dans le développement des MCV. Les mécanismes à travers lesquels les lipides contribuent au développement des désordres métaboliques sont multiples et impliquent l’altération de voies de signalisation et de régulation au niveau cellulaire et de la composition et de la fonction des lipoprotéines circulantes au niveau systémique. A travers des approches transversales, notre équipe s’intéresse à l’identification des mécanismes sous-jacents ces altérations du métabolisme lipidique afin de proposer de nouvelles cibles thérapeutiques pour réduire la survenue et le développement des MCV. Dans ce contexte, notre équipe de recherche vise à proposer de nouvelles voies, gènes et biomarqueurs candidats dans les MCV.

En savoir plus

Équipe 5 - Phagocytes mononucléaires dans les maladies cardiométaboliques

Dirigée par le Dr Philippe LESNIK

L’objectif principal de l’équipe est de mieux comprendre l’impact des différents sous-ensembles de MP sur les troubles métaboliques chroniques, avec un accent particulier sur les macrophages et les cellules dendritiques. À cette fin, des modèles murins uniques et des approches précliniques seront utilisés pour déchiffrer les interactions complexes entre les sous-ensembles de MPs et les tissus métaboliques. En outre, cette équipe s’appuie sur des preuves de concept précliniques et cliniques de pointe récentes mettant en évidence une relation entre le microbiote intestinal, les cellules immunitaires et le métabolisme du cholestérol chez l’hôte.

En savoir plus

UMR 1146 - Laboratoire d’Imagerie Biomédicale (LIB) CNRS - INSERM

Équipe A - Imagerie Cardiovasculaire

Dirigée par Nadjia KACHENOURA, DR INSERM

Notre équipe multidisciplinaire (Sorbonne université, Inserm, CNRS) met au point de nouveaux biomarqueurs d’imagerie cardiaque et vasculaire alliant phénotypes cardiovasculaires et métaboliques pour une caractérisation plus précise de la physiologie et de la maladie. Notre recherche cible :

  • Le développement et la validation de logiciels de traitement d’images cardiaques et vasculaires
  • La translation clinique pour évaluer l’apport de nos biomarqueurs d’imagerie

En savoir plusPublications scientifiques

Membres de l’équipe

Blondiaux Eléonore

Maître de conférences des universités-Praticien hospitalier

Bouazizi-Verdier Khaoula

Chargé de recherche

Bouazizi-Verdier

ITA - Ingénieur de recherche

Cluzel Philippe

Professeur des universités-Praticien hospitalier

De Cesare Alain

ITA - Ingénieur de recherche

Diebold Benoît

Professeur des universités-Praticien hospitalier

Dietenbeck Thomas

Maître de conférences

Gallo Antonio

Praticien hospitalier

Kachenoura Nadjia

Chargé de recherche

Nguyen Vincent

ITRF - Ingénieur de recherche

Redheuil Alban

Professeur des universités-Praticien hospitalier

Gueda Moussa Moussa

Doctorant

Guo Jia

Doctorant

Laredo Mikaël

Doctorant

Marsac Perrine

Doctorant

Unité de recherche 938 Centre de Recherche Saint-Antoine

Trois des treize équipes de cette Unité font partie de l’IHU-ICAN

Équipe 9 - Lipodystrophies, adaptations métaboliques et hormonales, et vieillissement

Dirigée par Pr Bruno FÈVE

Étude des mécanismes physiopathologiques des lipodystrophies d’origine génétique, ou acquises lors de l’infection par le VIH ou d’un traitement par les glucocorticoïdes, ainsi que les troubles de la reproduction associés. Etude in vivo (modèles animaux, cohortes de patients) et in vitro des liens entre lipodystrophies, insulino-résistance, vieillissement du tissu adipeux, et maladies de la reproduction.

En savoir plus

Équipe 11 - Maladies fibroinflammatoires d’origine métabolique et biliaire du foie

Dirigée par Pr Chantal HOUSSET

Étude des défauts génétiques du transporteur de phosphatidylcholine ABCB4, responsables des maladies héréditaires, les mécanismes de mort cellulaire qui favorisent l’inflammation et la fibrose hépatiques au cours de la NAFLD, et les sous populations de myofibroblastes hépatiques impliqués dans la fibrose et le stroma du cholangiocarcinome.

En savoir plus

Équipe 12 - Système IGF, croissance fœtale et postnatale

Dirigée par le Pr Irène NETCHINE

Étude de la physiopathologie de la croissance fœtale liée à des pathologies d’empreinte chez des patients nés petits pour l’âge gestationnel ou présentant une croissance excessive. Etude chez les patients, modèles de souris, et approche iPS.

En savoir plus

UMR 1138 - Centre de Recherche des Cordeliers

Équipe Maladies métaboliques, diabète et co-morbidités

Dirigée par Fabienne FOUFELLE

Compréhension des mécanismes impliqués dans le développement de la résistance à l’insuline dans le foie, le tissu adipeux et les muscles squelettiques et dans l’altération de la sécrétion d’insuline par les cellules Bêta pancréatiques du diabète de type 2. L’équipe étudie les mécanismes contribuant à la perturbation de la signalisation insulinique (résistance à l’insuline) et comment se constitue au niveau moléculaire l’inflammation dans le foie et le tissu adipeux des individus obèses, un mécanisme qui participe à l’insulinorésistance locale et systémique.

En savoir plus

UMR 1269 - Nutrition et Obésités : approches systémiques (nutriomics)

Équipe Maladies métaboliques, diabète et co-morbidités

Pr Karine CLÉMENT

Cette unité de recherche mène de nombreuses recherches fondamentales et translationnelles dans le domaine de l’obésité et des troubles métaboliques associés. Elle vise à explorer les perturbations du dialogue inter-organes et particulièrement le rôle du tissu adipeux et de l’intestin, le microbiote, dans ces dialogues et à identifier de nouveaux moyens de stratifier la maladie et de nouvelles thérapies afin d’améliorer la santé cardiométabolique.

Les 5 thèmes principaux de l’équipe sont :

  • Progression de l’obésité et complications associées : rôle du microbiote intestinal
  • L’intestin, acteur clé des troubles métaboliques
  • Remodelage du tissu adipeux
  • Biologie des systèmes et intégration des données
  • Traduire notre recherche fondamentale au profit des patients

En savoir plus