La plateforme ICAN iPS propose un service encore très rare en France. Elle a pour objectif de développer de nouveaux modèles cellulaires pour la recherche sur les maladies du cardiométabolisme. Elle est dédiée à la reprogrammation de cellules adultes en cellules-souches pluripotentes induites et en leur différenciation en différents modèles cellulaires (cardiomyocytes, adipocytes, …).

La possibilité de développer à partir de cellules adultes, des cellules souches pluripotentes (inducible Pluripotent Stem cells, iPSc) c’est-à-dire capable de se différencier en d’autres types de cellules adultes a révolutionné l’étude des mécanismes moléculaires des maladies humaines. Cette approche est particulièrement adaptée aux maladies d’origine génétique. Dans ce cas, les cellules adultes en particulier les cellules sanguines sont prélevées sur des donneurs malades porteurs de mutations génétiques.
La plateforme ICAN iPS s’est spécialisée dans la production et la modification génétique des cellules iPS appelées édition génomique et dans leur différentiation en cellules hautement différenciées comme les cardiomyocytes, les cellules endothéliales, les adipocytes, les hépatocytes et les cellules intestinales. Des pseudo-tissus appelés organoïdes sont générés in vitro pour former du muscle cardiaque battant ou des cryptes intestinales. Pour réaliser un organoïde cardiaque, les cardiomyocytes sont inclues dans un mélange d’hydrogel et de fibrine en présence de cellules endothéliales et musculaires lisses et de fibroblastes. Cet organoïde cardiaque va permettre la mise en place d’interactions complexes entre ces cellules et de pouvoir par la suite étudier certains paramètres physiologiques comme le potentiel d’action et le rythme cardiaque.
ICAN iPS gère aussi la génération de clones iPS modifiés génétiquement à l’aide de la technologie Crispr/CAS9 qui permet d’insérer des matrices correctrices dans le génome afin de retirer une mutation et ainsi de générer des clones isogéniques ayant le même fond génétique que le clone muté contrôle.

Prestations

  • Entretien des lignées iPS
  • Différenciation et caractérisation des iPS
  • Formation à la culture des iPS et leur différenciation

La plateforme dispose d’un laboratoire L2 équipé de

  • 3 postes de sécurité microbiologique de type II.
  • 2 systèmes Lynxx permettant le passage et l’entretien des lignées d’iPS.
  • 2 incubateurs CO2 dédiés à la culture des iPS
  • 1 incubateur CO2 dédié à la différentiation des iPS en cellules matures.
  • 1 incubateurs tri-gaz destiné à la reprogrammation des cellules somatiques (fibroblastes, PBMC) en iPS.
  • Un compteur de cellules et microscope.

Tarifications sur devis

Contact(s)

Vincent FONTAINE

Responsable

v.fontaine@ihuican.org
01 40 77 81 39

Éric VILLARD

Responsable scientifique

Sibylle MARTEAU

Assistante ingénieure

Céline de Flori

Publications